Chroniques

PREMIER ÉPISODE

Nous vous proposons cette présentation, par petits épisodes, d'auteurs de romans policiers, sélectionnés parmi les plus particuliers dans leur genre...en lien avec leurs meilleurs livres que vous pourrez trouvez chez nous. Longtemps décriée, cette littérature bat actuellement des records de vente...Certes sans être un critère radical de qualité, il n'en reste pas moins révélateur de l'intérêt que nous portons à ce genre particulier d'écriture. Cette présentation a été rendu possible grâce à l'aide, incontournable et enrichissante, du Dictionnaire des Littératures Policières de Claude Mesplède dont nous ne pouvons que vous encourager à vous nourrir et abreuver...sans modération aucune !

DEUXIÈME ÉPISODE

ou "Les incontournables débroussailleurs du XIXème siècle"

Icône du support
Né au début du XIXe siècle, Edgar Allan POE (1809-1849), américain, est considéré comme le créateur du genre policier avec son héros, le Chevalier Auguste Dupin, premier détective de l'histoire. Hélas, arraché trop tôt aux siens à l'âge de 40 ans, emporté par une malheureuse crise d'éthylisme, c'est avec seulement trois nouvelles que l'écrivain apporte une prestigieuse, considérable et décisive contribution à la littérature policière, (quand on pense à la surproduction de Frédéric Dard ou de Simenon, mais bon, ne nous emportons pas à ouvrir le flanc à la polémique et là n'est pas le sujet !)...Ce furent d'abord "La lettre volée" puis "Double assassinats dans la rue Morgue", qui furent réunies, avec d'autres nouvelles romantiques et fantastiques, dans "Histoires extraordinaires".

TROISIÈME ÉPISODE

ou "Les moins connus du XIXème siècle...qui mériteraient bien mieux"

Émile GABORIAU (1832-1873), français, de médiocres études à La Rochelle, s'engage pendant sept ans dans l'armée puis la quittera en 1853 car hostile à la sévérité militaire. Il reprend ses études et "exerce divers métiers" (expression passe-partout, souvent utilisée dans les biographies d'auteurs de romans policiers pour définir le système "D" pour survivre quand les circonstances, quelles qu'elles soient, vous y obligent...), notamment, dans le milieu de l'imprimerie puis du journalisme, en 1858. Commence alors une carrière d'auteur de romans ; d'abord autour de vaudevilles sentimentaux, et, trente ans avant Courteline, d'hilarantes satires de la bureaucratie. qui ne plairont pas toutes au régime en place car jugées immorales !

QUATRIÈME EPISODE

Les incontournables de XXème siècle, de 1900 à 1910

Icône du support
Robert Hans VAN GULIK (1910-1967),bubu hollandais, fils de militaire, scolarisé à Java, apprend les langues locales. 1923, de retour en Hollande, il est licencié de chinois à l'université puis il apprend le sanscrit et le tibétain. Il obtient, en 1935, son doctorat en philosophie et sa première affectation diplomatique à Tokyo qu'il quitte rapidement, après l'attaque de Pearl-Harbor. Il retrouve son poste en 1949. Il publie une traduction d'un récit policier chinois du XVIIIème siècle et c'est le succès : "On s'empressa de me demander d'autres ouvrages du même genre. Ils étaient fort rares. Aussi, je décidai que ce pourrait être une expérience intéressante si je m'essayais à composer un roman dans le même style"...

CINQUIÈME EPISODE

Auteurs qui auraient mérité mieux, de 1900 à 1913

Icône du support
James Hadley CHASE (1906-1985), britannique, à dix-huit ans, il travaille dans une librairie et constatant l'engouement des clients pour les récits de gangsters, généralement américains, il écrit "Pas d'orchidée pour Miss Blandish" avec l'aide d'un dictionnaire d'argot américain, quelques références livresques sur la pègre, un thème de Faulkner et une intrigue de son cru !....Il obtient un énorme succès immédiat. Il dépeint déjà quelques personnages violents, désaxés et sadiques qui composent sa galerie durant quatre-vingt-dix romans et un recueil de nouvelles. Il possède un qualité narrative et la faculté de renouveler ses intrigues, avec de nombreux rebondissements inattendus conduits par une imagination sans limite frisant, avec régal, l'a-moralité...Plus d'une quarantaine d'adaptations cinématographiques dont la plupart sont loin d'égaler la valeur des romans.

SIXIÈME EPISODE

Les incontournables du XXème siècle, de 1914 à ...

Icône du support
Howard Melvin FAST (1914-2003), américain, issu d'une famille ouvrière, il commence à écrire à dix-huit ans et prend la route... Les petits boulots, correspondant de guerre en 1945. Il est fondateur du mouvement mondial pour la paix. Militant du Labor party il manifeste son opposition à la guerre de Corée. Ami de Dashiel Hammet et membre du parti communiste comme lui, de 1944 à 1956, il refusera de "collaborer" (dénoncer ses "camarades") avec la commission du sénateur McCarthy dans sa chasse aux "sorcières". Il sera condamné à plusieurs mois de prison en 1950 et doit, pour continuer à vivre, à utiliser des pseudonymes, dont notamment C.V. Cunningham. Célèbre pour son roman "Spartacus" (bien plus puissant que le péplum tout en muscles), il est également connu pour sa série consacrée à des fermiers américains qui se battent pour la reconnaissance de leurs droits durant la guerre d'Indépendance. Sa série dont douze portent comme titre le prénom de l'héroïne. Mais l'oeuvre de Fast s'est aussi orientée vers la science fiction... Un auteur à découvrir absolument !